WINTZENHEIM 39-45

Zoom sur Florine Langweil (1861-1958)


1861
Florine Ebstein est née le 10 septembre 1861 à Wintzenheim. Ses parents, Isaac Ebstein, aubergiste et Babette Blum, font partie de la communauté villageoise ; ils sont juifs et vivent modestement.

Wintzenheim

1883
Orpheline à 22 ans, elle rejoint Paris où vit une cousine qui tient une petite pâtisserie. C’est là qu’elle rencontre Charles Langweil, son aîné de 25 ans, antiquaire orientaliste. Se retrouvant veuve quelques années plus tard, c’est avec beaucoup de détermination et un flair indéniable, qu’elle prend la direction des affaires et devient une spécialiste reconnue dans l’art extrême oriental.

1921
Durant la Première Guerre Mondiale, elle s’investit dans l’aide humanitaire aux soldats convalescents, envoie des colis aux soldats se trouvant dans les tranchées. En 1921, c’est à Wintzenheim, qu’elle n’a pas oublié, que la Croix de la Légion d’Honneur lui sera remise. Elle sera promue officier dans cet Ordre en 1935 à Colmar.

1923
Retirée des affaires en 1923, elle s’investit énormément en Alsace. Mécène et amie de Jean-Jacques Waltz (Hansi) elle enrichit les collections du musée Unterlinden de Colmar par des dons divers.

Le prix Langweil
Pour encourager l’apprentissage et la promotion de la langue française, elle crée avec Hansi le prix de Français. Chaque année, dans chaque école primaire d’Alsace, un beau livre et un diplôme d’honneur seront remis à l’élève parlant le mieux le français. En 1945, lors d’une grande fête, Madame Langweil remettra personnellement les diplômes à Wintzenheim ; au cours des années suivantes l’Académie de Strasbourg prendra le relais et remettra le prix Langweil à une école choisie pour son mérite.

1925
A Wintzenheim, on lui doit également la construction et le fonctionnement d’une crèche destinée aux enfants des ouvrières qui travaillaient dans les usines de Logelbach et des environs. Le bâtiment, érigé en 1925-1926, se trouve rue du Maréchal Joffre, et était conçu pour être aussi fonctionnel que possible. La crèche était payante ; la direction et la gestion de la crèche avaient été confiées à Madame Jeanne Pflimlin et deux religieuses de la congrégation Saint-Marc s’occupaient des enfants.

Wintzenheim

1958
Madame Langweil décède le 22 décembre 1958 à Paris. Wintzenheim n’oubliera pas cette femme exceptionnelle et généreuse qui a connu une destinée hors du commun. En 1966, en présence de sa fille Madame Noufflard, une plaque commémorative sera apposée sur sa maison natale et c’est toujours avec beaucoup d’émotion que le souvenir de Florine Langweil-Ebstein est évoqué.

Sources :
Annuaire n°10 - 2006 Société d’Histoire de Wintzenheim –Gérard Lincks
http://wintzenheim.histoire.free.fr

Ludovic Conte
Article paru dans La Gazette du Lévrier n° 61 - 2019


VERSION PDF POUR IMPRMANTE

PRECEDENT - SUIVANT

Copyright SHW 2020 - Webmaster Guy Frank

E-mail
contact@knarf.info

Retour au Menu
WINTZENHEIM 39-45

Société d'Histoire de Wintzenheim
www.shw.fr