WINTZENHEIM 39-45

Les usines dans la tourmente


Protection Civile

En 1943, le maire de Wintzenheim reçoit l'ordre de recenser les caves pouvant être aménagées dans le cadre de la protection civile comme abris destinés à la population, aux enfants des écoles et au personnel des entreprises situées dans la commune.
A la date du 14 mai 1943, il recense les salariés des entreprises et services de la cité et de ses annexes :
- école primaire de Wintzenheim : 6
- hôpital de Wintzenheim : 7
- entreprise Haren à Wintzenheim : 55
- entreprise Blanc & Fischer à La Forge : 163
- home des enfants de la "Reichsbahn" à La Forge : 32
- entreprise Herzog à Logelbach : 389
- entreprise Haussmann à Logelbach : 199
- Schiele-Werke à Wintzenheim : 347

Wintzenheim 

Papier à lettre de l'usine Schiele Industriewerke de Wintzenheim

Dans un courrier du 24 mars 1943, il cite aussi les entreprises de construction :

- Hugo Lucchina à Wintzenheim

- J. Gamberoni à Logelbach

- Gaenshirth & Schmidt à Logelbach

- André Bricola à Logelbach

 

 Source : AMW 4H2-1


Wintzenheim Carte de travail de l'apprenti René Maurer, délivrée le 17 octobre 1944.
Le logo SBIK signifie "Schiele und Bruchsaaler-Industrie-Konzern"
(collection René Maurer)

Pour le personnel de la fonderie Haren, dirigée à l'époque par Louis Fontaine, l'administration a réquisitionné la cave de la maison Wanzen, située à proximité dans la "Kienerstrasse". Cette cave peut accueillir entre 50 et 60 personnes.

A l'emplacement de l'actuel site Jaz, l'usine Schiele Industriewerke (Inh. Franz Schiele de Hornberg/Bade), dirigée par le Dipl. Ing. Friedrich Oskar Röthy, fabriquait du matériel destiné à l'armement. Elle disposait d'un "Betriebsluftschutz", abri privé aménagé spécialement pour le personnel de l'entreprise. Il s'agit de la cave n° 3 du Bierkeller.

Source : Caves à Bière - Le Bierkeller de Wintzenheim, Guy Frank, Do Bentzinger Éditeur, Colmar 2003



WintzenheimAffiche

Quatre jours après l'entrée des Allemands à Colmar, ces affiches signées par Robert Wagner sont apposées sur les portes de certaines entreprises de la ville...

Sicherstellungs-Verfügung. Dieser Betrieb ist mit allen Einrichtungen, Gegenständen und Geschäftsunterlagen vom Chef der Zivilverwaltung sichergestellt. Kolmar, den 21. Juni 1940.

Source : AMC OA II B14 (photo Guy Frank, 16 août 2004)



Après la Libération

La maison Scheurer Frères a repris son activité. La maison Scheurer Frères, fabrique de pâtes alimentaires, fermée le 1er juin 1943 par l'autorité allemande, vient de reprendre son activité...
Source : Les Dernières Nouvelles du Haut-Rhin du jeudi 26 avril 1945

Logelbach. Robert Oberlé, directeur de l'usine de pâtes alimentaires, est revenu hier dans sa patrie. Il avait été condamné par les Allemands à une longue peine de détention, pour divulgation du célèbre rapport économique.
Source : Le Nouveau Rhin Français N° 61 du jeudi 3 mai 1945

Wintzenheim. Après une longue interruption, la fonderie a repris son activité. Pour l'instant, elle emploie quelques 50 salariés. On peut espérer qu'avec le réveil de l'activité économique, encore plus d'ouvriers pourront y être embauchés.
Source : Le Républicain du Haut-Rhin du mercredi 4 juillet 1945


PRECEDENT - SUIVANT

Copyright SHW 2020 - Webmaster Guy Frank

E-mail
contact@knarf.info

Retour au Menu
WINTZENHEIM 39-45

Société d'Histoire de Wintzenheim
www.shw.fr